ALSTOMAlstom franchit une nouvelle étape dans la mise en œuvre de son plan stratégique AiM (Alstom in Motion), en France avec l’acquisition de la société Ibre, spécialisée dans le développement, la fabrication et la fourniture de disques de frein en fonte ou acier pour les trains à grande vitesse, interurbains, régionaux, suburbains, tramways et métros.

Alstom travaille déjà avec Ibre sur des projets pour SNCF, et renforce par cette acquisition son savoir-faire sur le système frein indissociable pour nous des performances dynamiques des matériels roulants ferroviaires.

Ibre est une entreprise d’envergure internationale qui emploie une trentaine de salariés sur son site de Sens en Bourgogne Franche Comté et a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 10 millions d’euros en 2019. Plus de la moitié de son chiffre d’affaires émane de clients français, pour un usage de première monte et également de rechange, le reste provenant notamment de clients autrichiens, australiens, belges, scandinaves, anglais, indiens et allemands.

« Cette acquisition est une très belle perspective de développement pour la société Ibre et ses employés, et elle est en ligne avec la stratégie du groupe Alstom d’étendre ses savoir-faire », déclare Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

Les disques de frein ferroviaires constituent l’un des éléments critiques du système de freinage. L’acquisition d’Ibre par Alstom représente une opportunité unique d’étendre son offre. Les produits Ibre seront proposés en première monte et en maintenance.

A l’issue de la réalisation de l’Opération, qui a eu lieu le 30 juin, la Société, renommée « Alstom Ibre » devient une filiale à 100% d’Alstom.


Pour plus d’informations : www.alstom.com


A découvrir aussi :

Covid-19 : le métro de Panama utilise la technologie Alstom de gestion de la mobilité pour limiter le taux d’occupation à 40 %

Alstom a lancé une nouvelle version de Mastria, première solution multimodale au monde de supervision et d’orchestration de la mobilité, qui s’appuie sur l’IA afin de proposer aux opérateurs et aux autorités des transports des outils améliorés pour gérer les flux de passagers.

 

Alstom obtient la certification de la toute dernière norme ETCS

Alstom vient d’obtenir la certification1 de la toute dernière norme d’interopérabilité ferroviaire, ETCS2 Baseline 3 Version 2. Avant que la solution ne soit déployée à grande échelle en Norvège, Alstom a également été certifié par Belgorail3 pour appliquer ses algorithmes inédits de fusion des données utilisant à la fois la navigation par satellite et le mouvement inertiel pour calculer de façon sûre et précise l’emplacement et la vitesse des trains.

Abonnez-vous à nos newsletters !