Conçue et mise en œuvre par SPIE, l’installation de cogénération de l’hôpital Klinikum am Bruderwald, à Bamberg, a reçu le prix d’« installation de cogénération de l’année ». Elle servira désormais de modèle pour les autres installations de cogénération.

SPIE et ses partenaires, Stadtwerke Bamberg (le contractant) et Sozialstiftung Bamberg (l’exploitant), se sont vu décerner cette récompense par la publication spécialisée « Energie & Management » ainsi que par l’association allemande Bundesverband Kraft-Wärme-Kopplung.

Un modèle pour les autres installations

Toutes les installations de cogénération ayant figuré dans le magazine « Energie & Management », entre les mois de janvier et de novembre de l’année dernière, étaient nominées pour ce prix. D’après la revue, l’hôpital Klinikum am Bruderwald, à Bamberg, s’est vu décerner le prix grâce à son processus d’approvisionnement énergétique, utilisé dans le cadre de l’expansion et de la refonte de l’installation de cogénération existante. Le concept retenu par l’hôpital offre par ailleurs des solutions exemplaires dont pourront s’inspirer de nouveaux systèmes de cogénération. Autre facteur important ayant contribué à cette décision, l’« excellente coopération » entre l’exploitant, le contractant et le planificateur lors de la conceptualisation de l’installation.

Plus de la moitié des besoins en électricité et en chaleur sont couverts en interne

L’installation de cogénération, laquelle alimente l’hôpital en froid, chaleur, électricité et vapeur, a été conçue et mise en œuvre par SPIE et Stadtwerke Bamberg sous forme de contrat de performance en matière d’économies d’énergie, en collaboration avec Sozialstiftung Bamberg (la « Fondation sociale de Bamberg »), laquelle assume la responsabilité de l’hôpital. « Dans le cadre de notre partenariat de rendement énergétique, une relation remontant à onze ans, nous avons optimisé en 2006/2007 la génération d’électricité, de chaleur, de climatisation et d’air extérieur traité pour Sozialstiftung Bamberg afin de réaliser des économies d’énergie. Mais nous ne nous sommes pas contentés des économies que nous avions obtenues ; au contraire, nous avons continué à chercher des opportunités d’optimisation supplémentaires », explique Thomas Knorr, chef de projet chez SPIE. C’est ainsi que l’installation de cogénération conventionnelle a été remplacée par une unité plus puissante en 2016. Résultat, en 2018, la nouvelle installation de cogénération a pu couvrir 50% de la consommation d’électricité de l’hôpital et 54% de ses besoins en chaleur.

Une augmentation considérable du rendement global

Afin d’exploiter efficacement l’installation tout au long de l’année, un refroidisseur à absorption y a été ajouté. En été, ce dernier utilise une grande partie de la capacité thermique de l’unité de cogénération aux fins du refroidissement. L’utilisation de la chaleur rayonnante issue du moteur ainsi que de la chaleur provenant de la chaufferie permet d’augmenter encore davantage le rendement énergétique de l’installation de cogénération. Cette chaleur est alors injectée dans le circuit de chauffage par l’intermédiaire des unités de refroidissement à circulation d’air et d’une pompe à chaleur. « L’expansion de l’installation et l’utilisation de la chaleur rayonnante issue du moteur ont débouché sur une augmentation considérable du rendement global, » révèle Thomas Knorr. Ce faisant, les besoins en énergie primaire ont été réduits de 26% par rapport à la production séparée d’électricité et de chaleur. Sans compter que sous sa forme modernisée, le système permet de réduire de 7000 tonnes par an les émissions de CO2.


Pour plus d’informations : www.spie.de

Abonnez-vous à nos newsletters !