Sncf Réseau innove, dans le cadre du programme national « post-glyphosate » en expérimentant l’ensemencent choisi des voies de service faiblement circulées. L’expérimentation porte sur la mise en place d’une végétation compatible avec les contraintes de sécurité ferroviaire et du personnel. Il s’agit de choisir la végétation présente sur ces voies plutôt que de la subir en sélectionnant rigoureusement des espèces adaptées.

En se développant, ces espèces devraient limiter les besoins de maintenance et réduire voire supprimer à terme le recours au glyphosate.

L’ensemencement sur les voies de service

L’ensemencement est une technique qui consiste à implanter un mélange d’espèces végétales permettant d’entrer en concurrence avec les espèces déjà présentes sur un terrain. Les principaux critères de choix pour déterminer les espèces à implanter sont :

  • La hauteur de la plante,
  • La résistance au piétinement,
  • La périodicité d’entretien,
  • La facilité d’implantation.

Cette technique a été choisie pour être testée sur des voies souvent enherbées : les voies de service peu empruntées. Ces voies ont pour principaux usages le stationnement des trains de marchandises et les opérations de maintenance. Une première expérimentation s’est déroulée au printemps à Villeneuve Saint Georges (94) sur un site de 2,5 hectares.

Une première en Bourgogne-Franche-Comté : le site de Brevans (39)

En Bourgogne-Franche-Comté, c’est le site de Brevans qui a été retenu pour cette expérimentation :

4 voies ont été ensemencées, ce qui représente environ 5000 m². L’ensemencement s’est déroulé en plusieurs phases :

  • Début octobre, la préparation du sol a été nécessaire afin d’accueillir les semis. Un inventaire de la flore présente a également été réalisé,
  • Le marquage des 48 emplacements a ensuite été effectué : 16 mélanges différents seront testés,
  • Enfin, l’ensemencement du site a été réalisé sur deux jours les 21 et 22 octobre à l’aide de la technique de « l’hydromulching ».

Pendant cinq ans, des relevés seront effectués chaque année afin d’analyser les résultats de cette expérimentation et identifier les mélanges les plus adaptés aux conditions spécifiques des voies de service de notre secteur géographique. Un retour d’expériences technique sera également réalisé en tenant compte des contraintes d’exploitation ferroviaire.

L’hydromulching ou semis par projection

  • L’hydromulching est une méthode de semis par projection hydraulique permettant de semer rapidement et efficacement de larges surfaces ou des zones d’accès difficile. Le « mulch » se compose de cellulose, fibre de bois, matière organique et sert de support de croissance des graines.
  • L’opération d’ensemencement a été réalisée par l’entreprise Natura’lis.
  • Le bureau d’étude Suisse Agroscope a également pris part au projet, car mandaté par les CFF pour réaliser des expérimentations d’ensemencement des pistes le long des voies.
  • Le projet étant similaire, un de leur mélange est testé sur les voies de service en Bourgogne-Franche-Comté.

Un projet né d’une collaboration active

Le projet d’ensemencement de Brevans est le résultat d’une collaboration entre le Laboratoire d’Agro-Physiologie de l’Ecole d’ingénieurs de PURPAN, l’entreprise Natura’lis, CFF, ainsi que Sncf Réseau.


Pour plus d’informations :  www.sncf-reseau.com

Abonnez-vous à nos newsletters !