Rabot Dutilleul Construction, filiale construction du groupe Rabot Dutilleul, utilise tous les modules de la solution Resolving, gestion documentaire, suivi de chantier, levée de réserves, etc… Depuis un an, c’est sur ce seul outil centralisateur d’informations que s’organise la communication interne et externe, pour tous ses marchés.

 Retour d’expérience de Ludovic DE RIEMAECKER, référent en matière de digitalisation des process chez Rabot Dutilleul Construction. Ludovic DE RIEMAECKER conseille et forme ses collègues à la solution Resolving, aux seins des bureaux d’études ou sur les chantiers. Il est par ailleurs Responsable d’un des Bureaux d’études au siège de Rabot Dutilleul Construction à Wasquehal (59).

La maîtrise des informations sur tous les projets de collaboration complexe

La société de construction Rabot Dutilleul Construction compte en interne plusieurs bureaux d’études, un modèle d’intégration verticale qui lui permet une grande maîtrise et réactivité. Ce ne sont pas moins de 40 collaborateurs des bureaux d’études qui travaillent en mode BIM depuis 2012.

« Cela a été une première étape. Mais ce n’est pas le tout d’être digitalisé au sein du bureau d’études. Si arrivés sur le chantier ou si, chez nos clients, on ne peut partager de visuels et en faire des outils de travail, on ne transforme pas les pratiques, et on ne gagne pas tellement en productivité. Resolving nous a permis de passer le cap du partage de l’information en tout lieu et avec tous les interlocuteurs« , explique Ludovic DE RIEMAECKER. « L’idée était d’avoir un seul outil centralisateur de toute l’information, qui puisse communiquer avec l’ensemble des acteurs, qu’ils soient internes ou externes, issus du bureau d’études ou responsables sur le terrain. »

L’enjeu autour de la solution Resolving, achetée en 2018, est d’étendre à l’ensemble de la chaîne collaborative, clients et fournisseurs, la fluidité relationnelle apportée par la maquette numérique et le BIM, de simplifier les échanges et de faciliter le suivi des projets.

« L’idée centrale est de simplifier les échanges, que ce soit dans le domaine documentaire, le suivi de l’information, l’avancement de chantier« , détaille Ludovic DE RIEMACKER. « Toutes les informations sont au même endroit, les modules communiquent entre eux, on récupère la donnée, on la partage et on la traite. »

Des exemples très variés d’appropriation de l’outil Resolving

Resolving peut intervenir lors des phases de conception / construction / exploitation / déconstruction. Grâce à cette richesse fonctionnelle et à une politique volontariste d’appropriation de l’outil chez Rabot Dutilleul Construction, tous ses chantiers ont utilisé Resolving en 2019. Les cas d’usage sont variés, comme peut en témoigner Ludovic DE RIEMAECKER qui accompagne l’ensemble des utilisateurs.

« Non seulement l’outil est très complet, mais il est surtout appropriable et flexible. Les utilisateurs l’ont adopté sur des cas de figures divers, en trouvant ou adaptant les fonctionnalités à leurs besoins spécifiques de contrôle et de suivi« , conclut Ludovic DE RIEMACKER.

Sur le projet de construction du siège de la Direction Européenne de la Qualité du Médicament à Metz, Resolving a ainsi radicalement transformé la gestion documentaire et les échanges d’informations avec la Maîtrise d’ouvrage, permettant d’atteindre véritablement le 0 papier.

Pour le siège de BMW à Montigny-Le-Bretonneux (78), utilisé sur toute la durée du chantier, Resolving a permis de superviser 12 500 tâches et points de vigilance. À Strasbourg, Resolving permet aujourd’hui de piloter le planning et les détails des interventions sur un chantier de rénovation de 1 600 chambres étudiantes du CROUS.

Rabot Dutilleul Construction a aussi utilisé le module suivi et avancement en 3D de Resolving pour communiquer sur l’évolution de la construction d’autres projets.


Pour plus d’informations : www.rabotdutilleul.com

Abonnez-vous à nos newsletters !