Afin de faire face à la pression démographique et d’anticiper la saturation des lycées Récamier et de la Cité Scolaire Internationale, la Région mène un projet ambitieux pour ouvrir au plus tôt un nouveau lycée dans le 7ème arrondissement de Lyon qui deviendra le 1er lycée construit à Lyon depuis 1992 ! Il accueillera ainsi les élèves de manière progressive dès la rentrée de septembre 2020, avec 245 élèves de seconde pour atteindre sa pleine capacité avec 850 lycéens et étudiants en 2022.

La dynamique démographique régionale est forte. Les prévisions statistiques travaillées par la Région et l’Education Nationale font ressortir, entre la rentrée 2018 et celle de 2023 une hausse de près de 5 000 lycéens et, à la rentrée 2030, plus de 9 000 lycéens supplémentaires sur l’ensemble du Département du Rhône. Plus précisément, sur les bassins de formation de LyonEst, Lyon-Ouest et Lyon-Nord, plus de 2 000 élèves supplémentaires sont attendus dans les lycées d’ici à 2023, et près de 3 700 lycéens supplémentaires d’ici à 2030.   Ce nouveau lycée bénéficiera d’une demi-pension et d’une cafétéria. Les délais impartis pour la mise en œuvre et la taille de l’espace de production étant trop faible pour préparer les repas sur place, la Région n’a pas pu réaliser de délégation de service public. Un marché de restauration sera donc ouvert pour une durée de 3 ans (2020-2023).

Une offre de formation d’enseignement général et technologique

Ce nouveau lycée proposera une offre de formation d’enseignement général et technologique avec une structure pédagogique prévisionnelle comportant 7 divisions d’enseignement général par niveau, une division STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable, spécialité Système d’Information et Numérique) et une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS).

Un lycée innovant 

Un travail partenarial a été mené avec l’Education nationale dès l’origine du projet pour la création d’un lycée innovant pouvant accueillir les lycéens, mais aussi le monde de la recherche, tant dans son fonctionnement pédagogique, que dans l’aménagement des espaces et des outils utilisés. Pour cela, 4 leviers ont été travaillés simultanément : o La modulation du temps scolaire des élèves et des enseignants o L’implication de la recherche sur les transformations des espaces scolaires et l’évolution des nouvelles pédagogies o La redéfinition et la déclinaison des espaces d’enseignement et d’apprentissage. L’usage de l’outil numérique dans l’enseignement

La conception retenue est basée sur des critères fonctionnels, techniques et de confort tout à fait innovants (espaces d’enseignement, de recherche et de travail ; conception évolutive et flexible, hybridation des espaces, mobilité numérique, performances de confort). Le souhait est de conjuguer ce projet avec un objectif ambitieux de rénovation énergétique et une production d’énergie renouvelable. Ces choix techniques auront pour cible d’optimiser l’exploitation et la maintenance des bâtiments, permettant une meilleure appropriation des occupants à l’usage.

Cet établissement deviendra le démonstrateur d’un lycée 4.0 : un lycée du numérique et de l’innovation pédagogique, avec un haut niveau de performance environnementale. Les locaux de vie autour de la classe comme les centres de ressources, les circulations, la demi-pension deviendront des espaces mutualisables, utilisables par les élèves pour des travaux en autonomie.

« Après vingt-cinq ans sans aucune construction de lycée à Lyon, nous sommes fiers d’en ouvrir un nouveau à Gerland. Grâce à notre bonne gestion, nous poursuivons nos investissements, en cœur de ville, à la croisée des besoins démographiques et des enjeux de formation. La Région investit pour offrir à ses lycéens le meilleur environnement possible pour leurs études » Etienne BLANC.

Spie batignolles sud-est, mandataire du Marché Public Global de Performance (MPGP), en charge de la construction du nouveau lycée 

Spie batignolles sud-est, filiale du groupe Spie batignolles, acteur majeur du bâtiment, des infrastructures et des services, mène les travaux de réhabilitation des anciens bureaux du bâtiment Confluent 1, destinés à accueillir un nouveau lycée lyonnais.

Avec ses partenaires et co-traitants – l’agence d’architecture Chabanne, le bureau d’études CET, Orange Business Services (équipements numériques), Dalkia Smart Building (équipements techniques) et Dalkia (mainteneur) – Spie batignolles sud-est a su proposer un projet capable de répondre précisément aux besoins de la ville : associer le respect de l’environnement et l’architecture du bâtiment d’origine avec la création d’une identité propre au futur établissement scolaire.

Pour la conception de cette opération, Spie batignolles sud-est a orienté sa réflexion vers les usages du futur bâtiment, en proposant un espace de vie à la fois agréable, fonctionnel et propice à l’épanouissement intellectuel, tant pour les enseignants que pour les lycéens. Cette opération vise à concevoir un équipement ambitieux à l’échelle de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Spie batignolles sud-est réalise cette opération en BIM afin d’optimiser l’organisation et le suivi des travaux. Cette démarche est propice à la parfaite maîtrise du chantier du lycée lyonnais : gestion du dimensionnement et de l’implantation des futurs matériaux, réservations des chemins de câbles, …  L’appréciation globale de l’avancée des travaux sera facilitée ainsi que la détection d’éventuels dysfonctionnements.

Quelques références récentes en région lyonnaise

Bâtiment R&D et innovation – Elkem Silicones – Saint-Fons (en cours) – Hôpital Nord-Ouest – Villefranche-sur-Saône (en cours) – Bâtiment Fi2ve – Boehringer Ingelheim – Saint-Priest – Bâtiment R&D et Cour FP – Supergrid – Villeurbanne – Base radar Lyon Mont Thou – Thales – EHPAD Centre Hospitalier de Givors – Bâtiment tubes et doses – Boiron – Messimy – Locaux Université Catholique de Lyon – UCLy – Lyon


Pour plus d’informations : www.spiebatignolles.fr

Abonnez-vous à nos newsletters !