trainLa phase pilote s’est achevée à la fin du mois de février avec 180 000 km au compteur et 530 jours de travail. Depuis septembre 2018, 2 trains de pré-série Coradia iLint sont en activités.

Dans le futur, en 2022, l’ambition est de mettre en circulation 14 trains de cette gamme, ils viendront suppléer la flotte sur ces lignes. C’est l’entreprise LNVG qui a développé des moyens sur l’hydrogène avec une convention sur la fourniture de 14 trains Coradia iLint, s’ajoute l’entretien, l’alimentation énergétique, et ça pour 30 ans. Cela prouve la volonté de la Basse-Saxe quant à l’intérêt de travailler sur la mobilité verte. Le groupe Alstom tête d’affiche de l’industrie du train en Europe, aura la charge de la production des piles à combustible pour LNVG. De plus, Alstom aura la charge de la maintenance à Salzgitter. A Bremervoerde, il y a aura une station d’hydrogène, entretenu par la société Linde.

« Ces 18 derniers mois, nos deux trains de pré-série Coradia iLint ont montré qu’il était possible d’utiliser la technologie de pile à combustible pour le transport quotidien de passagers. Ce succès fait de nous un acteur majeur sur le marché des solutions de mobilité verte et durable destinées au transport ferroviaire », déclare Jörg Nikutta, Directeur général d’Alstom Transport Deutschland GmbH pour l’Allemagne et l’Autriche. « L’opération pilote des trains à pile à combustible nous a en outre permis de recueillir de précieuses données pour le développement ultérieur de cette technologie de propulsion. »

« Nous sommes fiers d’avoir été la première société ferroviaire au monde à pouvoir exploiter les deux premiers trains à hydrogène sur le réseau Weser-Elbe. Dès le départ, nos passagers ont montré un vif intérêt pour ces trains et leur nouvelle technologie de propulsion. Totalement silencieux, ce train à hydrogène a également marqué des points grâce à son profil « zéro-émission », un attrait non négligeable en ces temps de changement climatique. Enfin, la perspective d’être aux commandes du Coradia iLint est une source de motivation toute particulière pour nos conducteurs de train », explique Andreas Wagner, Directeur de la division SPNV et mandataire de Eisenbahnen und Verkehrsbetriebe Elbe-Weser GmbH (evb).

Carmen Schwabl, directrice générale de LNVG, ajoute : « Grâce à l’essai réussi, les conditions pour une opération continue des trains à hydrogène à partir de 2022 sont remplies. La LNVG contribue ainsi à la mise en œuvre de solutions de mobilité durables, innovantes et écologiques, en particulier dans les zones rurales ».

« C’est ici que débute l’histoire de l’hydrogène, et c’est grâce à Alstom. Ce projet, très important en termes de politique industrielle, aura des répercussions bien au-delà de nos frontières. Nous assistons ici à la naissance du premier produit compétitif au niveau industriel, dans le domaine de la mobilité hydrogène », précise Bernd Althusmann, Ministre de l’Économie et des Transports de Basse-Saxe.

« Le Ministère fédéral des Transports est très heureux de soutenir le train à hydrogène de Bremervörde, véritable fer de lance de la mobilité moderne. Après tout, ce projet est un modèle pour la mobilité du futur », déclare Enak Ferlemann, Secrétaire d’État auprès du Ministère fédéral des Transports et des Infrastructures numériques. « L’hydrogène, vu son faible niveau d’émission, est une bonne alternative au diesel. Sur les lignes secondaires, où les lignes aériennes sont absentes ou peu rentables, ces trains peuvent circuler dans le plus grand respect de l’environnement. Nous aimerions voir davantage d’applications de ce genre. »


Pour plus d’informations : www.alstom.com


A découvrir aussi :

ALSTOMAlstom annonce ses résultats pour 2019-2020

Sur l’exercice du 1er avril 2019 au 31 mars 2020, le groupe Alstom a notifié 9,9 milliards d’euros de commandes, tout en confirmant son carnet de commande, le plus important, à 40,9 milliards d’euros.

 

CITADISAlstom fournit le tramway Citadis n°100 à Lyon

Alstom livre au SYTRAL le centième Citadis, il s’agit d’un client de longues dates du groupe. Il sera mis en circulation sur les stations T3 et T4 au sein de la ville de Lyon. A l’heure actuelle, SYTRAL dispose de 27 trams de 43 m et 73 de 32 m.

Abonnez-vous à nos newsletters !