GEOTHERMIEAprès la phase de forage géothermique en plein cœur de la cité Descartes, les travaux de construction du réseau de chaleur viennent de démarrer dans plusieurs quartiers de Noisiel et Champs-sur-Marne. Objectif : installer les premiers tronçons sur les 19 km de réseau de chaleur prévus à terme, et ainsi permettre aux futurs usagers de bénéficier d’une chaleur alimentée à 82 % par une énergie renouvelable, la géothermie.

Construction des premiers kilomètres de réseau

Après trois mois de chantier dédiés au forage géothermique, la communauté d’agglomération Paris – Vallée de la Marne (CAPVM) et GéoMarne, filiale d’ENGIE Solutions organisent sur la même durée, les travaux de construction du réseau de chaleur impactant partiellement les quartiers suivants :

  • Quartiers Le Luzard et Le Front Populaire à Noisiel,
  • Quartier Bois de Grâce à Champs-sur-Marne.

L’entreprise RVM en charge de la pose de ces premiers kilomètres de réseau met tout en oeuvre pour limiter au maximum la gêne occasionnée aux riverains au cours des deux mois d’été.

Ce chantier précèdera la construction de la centrale géothermique et l’installation de ses équipements à l’automne 2020, afin d’assurer la fourniture de chaleur fin 2021.

La géothermie, une ressource locale et verte pour chauffer les usagers

Ce futur réseau de chaleur sera alimenté par une eau à 70°, puisée à 1900m de profondeur et à un débit de 350m3/h. Les équipements de la future centrale GéoMarne permettront de rehausser la température de l’eau géothermale et ainsi fournir en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 10 000 logements sur les communes de Noisiel et Champs-sur-Marne grâce au réseau de chaleur géothermique. Ce projet territorial, soutenu par l’ADEME et la Région Ile-de-France, permettra également d’alimenter le futur grand centre aquatique de la ville de Champs-sur-Marne.

Le projet GéoMarne constitue par ailleurs le premier projet de géothermie ayant bénéficié d’un financement participatif clôturé en début d’année. Les citoyens locaux et plus largement les Franciliens, avaient la possibilité de prendre part à ce projet ancré dans la transition vers un mix énergétique toujours plus vertueux grâce à un dispositif ouvert sur la plateforme Lumo. Cette collecte a atteint début février son seuil d’un million d’euros.

A travers GéoMarne, les équipes d’ENGIE Solutions accompagnent la CAPVM dans le développement de la géothermie afin d’établir un mix énergétique plus durable. L’entité du groupe mondial de référence dans l’énergie bas carbone et les services se pose comme partenaire privilégié de la transformation énergétique des villes en les aidant à convertir leur réseau de chaleur vers un modèle plus vertueux.

ENGIE Solutions a investi plus de 200 millions d’euros dans la filière en 6 ans et réalisé 15 forages géothermiques sur cette période. Cette action s’inscrit dans les engagements d’ENGIE Solutions d’accompagner ses clients dans la transition vers un monde neutre en carbone en leur permettant d’optimiser l’usage des ressources et de verdir les énergies.

Chiffres clés

  • Forage géothermique profond à -1900 m
  • 40 M€ d’investissements
  • 10 000 équivalents logements alimentés sur les communes de Champs-sur-Marne et Noisiel
  • 19 km de réseau de chaleur
  • 82 % d’ENR
  • Impact environnemental : -25 000 TCO2/an soit 17 000 véhicules évités par an

Pour plus d’informations : www.engie-solutions.fr


A découvrir aussi :

Grand Paris Express : le groupement composé d’ENGIE Solutions et de Portalp remporte deux marchés

ENGIE Solutions (mandataire) et Portalp ont été sélectionnés par la RATP et la Société du Grand Paris (SGP) respectivement dans le cadre de l’extension de la ligne 14 et de la construction des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express.

[OPINION] : « Construisons ensemble l’avenir zéro carbone du Bâtiment ! » d’Olivier Jacquier, Directeur Général ENGIE Solutions*

« Cette période nous permet de prendre pleinement conscience des impacts générés par l’activité humaine et de leurs conséquences sur l’environnement, la biodiversité, le climat et bien sûr, la santé. Chacun peut mesurer son impact dans ses différents rôles : citoyen, acteur économique, habitant, voyageur… Et chacun peut envisager des actions pour réduire son impact. Prendre conscience, mesurer, agir, pour une transition qui implique forcément un changement de modèle.

Abonnez-vous à nos newsletters !