BTP Gallery EnRLe mardi c’est votre rendez-vous pour les infos des acteurs en Energies Renouvelables (EnR).

 

 

 

véligéo

VELIGEO – Le forage de la géothermie avec une technologie multi-drains innovante a débuté, une première nationale à Vélizy-Villacoublay

VELIGEO, société de production d’énergie renouvelable détenue par ENGIE Solutions et la collectivité de Vélizy-Villacoublay, a commencé fin août les travaux de forage pour la construction de la future centrale géothermique. ‘Vélidis’ le réseau de chaleur de la ville sera alimenté à plus de 60 % en énergie géothermique.

La tour de forage de 40 mètres de haut s’est mise en route pour créer des puits de 1 600 mètres de profondeur afin d’atteindre la nappe souterraine pour y déployer la technologie des forages multi-drains à la géothermie profonde.

« L’architecture du puits composée de deux drains permettra de traverser deux fois les niveaux producteurs pour maximiser le volume de réservoir drainé, ce qui favorisera la récupération d’une eau géothermale à 64°C et fournira une puissance calorifique de plus de 16 MW. »

« Qu’est-ce que la géothermie ?

La géothermie consiste à récupérer la chaleur présente dans le sous-sol, où la température de l’eau se situe entre 50 et 95°C, pour la transformer en énergie. La chaleur prélevée est transférée au réseau urbain pour alimenter en chauffage ou en eau chaude sanitaire les bâtiments d’un quartier. L’eau est ensuite réinjectée dans la nappe souterraine.

Ce processus est rendu possible grâce à la technique dite du « doublet » : un puits d’extraction permet de récupérer les calories de l’eau géothermale et un puits de réinjection restitue l’intégralité des volumes d’eau extraits dans la nappe souterraine. La température provenant des nappes d’eau chaude augmente en fonction de la profondeur. Elle subit une augmentation de 3°C tous les 100 mètres.  (Source : www.engie-solutions.com) »

engie

Investisseurs :

Montant total du projet 25 M€

  • La Ville de Vélizy-Villacoublay et ENGIE Solutions partenaires du projet
  • La Région Ile-de-France apporte un soutien de 3 M€
  • L’ADEME Ile-de-France apporte également son soutien financier de 6 M€ au projet pour la réalisation du « doublet » de géothermie profonde, ainsi qu’au programme démonstrateur qui va être mené sur la technologie multi-drains innovante.

Chiffres du projet Véligéo :

  • 1 600 m : Profondeur des puits
  • 2 400 m : Longueur des puits
  • 16 MW : Puissance de la géothermie

Chiffres du réseau de chaleur de Vélizy :

  • 19 km
  • 140 points de livraison
  • 12 000 équivalents logements
  • 130 MW de puissance installée

Calendrier des travaux :

  • Juillet à Août 2020 : Construction des avant-trous
  • Août 2020 – Hiver 2021 : Forage
  • Année 2021 : Construction de la centrale géothermique de Vélizy-Villacoublay et du réseau de liaison
  • Fin d’année 2021 : Essais et mise en service

omexomOmexom – Centrale solaire photovoltaïque de Marmagne

Il y a 4 ans les équipes d’Omexom mettaient en service une première centrale de 2MWc à Marmagne. Elles viennent à nouveau de réaliser en six mois et de mettre en service la centrale du site de l’Eco Pôle comprenant : 21 580 panneaux photovoltaïques, pour une puissance installée de 8 MWc.

Alexis Pignard, chef de projet, et Arthur de Paepe, responsable d’affaires, détaillent le projet.


rteAu deuxième trimestre 2020, un tiers de la consommation électrique en France métropolitaine a été couvert par les énergies renouvelables

Publication du Panorama de l’électricité renouvelable au 30 juin 2020

La puissance totale du parc électrique EnR – éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies – s’élève, fin juin 2020, à 54 690 MW, en hausse de 2 431 MW sur les douze derniers mois. 

Sur le deuxième trimestre de 2020, 333 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 159 MW et 172 MW.

Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 33,2% à la couverture de la consommation d’électricité en France métropolitaine au cours du deuxième trimestre 2020, un chiffre historique qui dépasse le précédent, datant du deuxième trimestre 2018 (30,7%). Ce niveau inédit s’explique par une production élevée d’électricité renouvelable (30,4 TWh), avec notamment un record de production photovoltaïque (4,5 TWh), et par une baisse marquée de la consommation électrique métropolitaine du fait de la crise sanitaire.

Le parc éolien atteint 16 930 MW au 30 juin 2020 avec 159 MW raccordés au cours du dernier trimestre. Sur une année, la croissance s’élève à 1 236 MW. A fin 2023, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) vise un parc de 24 100 MW pour la filière éolien terrestre. Le taux d’atteinte de cet objectif s’élève actuellement à 70%. 

La production électrique d’origine éolienne s’est établie à 6,9 TWh sur le trimestre écoulé, en hausse de 7,2% par rapport au deuxième trimestre 2019 du fait de la croissance du parc raccordé. Le taux de couverture de la consommation par l’énergie éolienne s’élève ainsi à 7,5% (8,7% sur les douze derniers mois).

La puissance du parc solaire s’élève à 9 912 MW au 30 juin 2020, avec 172 MW raccordés au cours du dernier trimestre. Sur les douze derniers mois, 972 MW ont été raccordés. A fin 2023, la PPE vise un parc de 20 100 MW, objectif qui est actuellement atteint à 49%.

Avec 4,5 TWh produits durant les trois derniers mois, la filière réalise un nouveau record trimestriel de production en hausse de 11,7% par rapport au précédent record du troisième trimestre 2018. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’énergie solaire s’établit ainsi à 4,8% pour ce trimestre (2,8% sur les douze derniers mois)

Le parc hydroélectrique atteint une puissance raccordée de 25 705 MW, en hausse de 160 MW sur une année. A fin 2023, la PPE vise un parc de 25 700 MW hors Corse, un objectif atteint à plus de 99%.

La filière a produit 17,1 TWh d’électricité renouvelable (18,2 TWh en incluant la part non renouvelable) sur le trimestre, un chiffre stable par rapport aux trimestres précédents. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’hydroélectricité renouvelable s’établit à 18,6% pour ce trimestre (13,8% sur les douze derniers mois). Le parc hydroélectrique atteint une puissance raccordée de 25 705 MW, en hausse de 160 MW sur une année. A fin 2023, la PPE vise un parc de 25 700 MW hors Corse, un objectif atteint à plus de 99%.

La filière a produit 17,1 TWh d’électricité renouvelable (18,2 TWh en incluant la part non renouvelable) sur le trimestre, un chiffre stable par rapport aux trimestres précédents. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’hydroélectricité renouvelable s’établit à 18,6% pour ce trimestre (13,8% sur les douze derniers mois).

« Ces résultats sont issus du Panorama de l’électricité renouvelable au 30 Juin 2020, élaboré chaque trimestre par le Syndicat des énergies renouvelables (SER), l’Agence ORE (Opérateurs de Réseaux d’Energie), l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF), Enedis et RTE. Ce document est complété d’un supplément technique sur les technologies pour la production d’électricité renouvelable. »

Panorama de l’électricité renouvelable au 30 juin 2020

Descriptif des Technologies pour la production d’électricité renouvelable


A découvrir aussi :

BTP Gallery EnREnR On & Offshore – Les actus du mardi : 22 septembre 2020

Le mardi c’est votre rendez-vous pour les infos des acteurs en Energies Renouvelables (EnR).

Abonnez-vous à nos newsletters !